PRÉAMBULE :
Salut l’ami ! Merci d’être là ! Retrouve moi sur Instagram et Facebook juste ici ! Cet avitique ne contient pas de spoiler zone tu peux lire tranquille…
Bonne lecture à toi !

Réalisé par : Jordan PEELE (Get Out)
Sorti le : 20/03/19
Durée : 1H56

EN BREF :
En quatre mois, il s’agit déjà du 5ème film traité placé dans mon top 10 attentes 2019. En 4ème position de ce classement, nous abordons le deuxième film du désormais célèbre Jordan PEELE. Avec ses 9 nominations aux Oscars 2018, Get Out (premier exercice du bonhomme) fut un immense succès en rapportant 255 millions de dollars dans le monde pour un budget de 4,5 (petits) millions. RENTABLE. Bien plus symbolique encore PEELE est devenu le premier afro-américain à remporter l’Oscar du meilleur scénario original. Autant dire qu’après un tel plébiscite, le réalisateur était attendu de pied ferme pour cette nouvelle histoire aux allures prometteuses…

Us sorties 2019 films 2019 attentes 2019

LE PITCH :
Persuadée d’être tomber nez à nez avec un sosie parfait d’elle-même lorsqu’elle était jeune, Adélaide est de retour le temps de vacances avec son mari et ses deux enfants dans cette ville qui l’a traumatisée petite. Malgré ses efforts pour oublier ce vieil événement, les signes et coïncidences qui le lui remémore se font de plus en plus nombreux… Elle n’a ainsi qu’une crainte, retrouver ce fameux « sosie ». Ses pressentiments n’empêcherons pourtant pas sa famille de devoir faire face au pire ennemi possible : Eux-mêmes.

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Succéder à Get out…

Enchaîner après une révolution du genre est certainement le plus dur pour un réalisateur. Comment réussir à conserver l’âme de ce qui a fait le succès de la première oeuvre tout en proposant quelque chose de nouveau ? Première mention honorable déjà, la tentation d’une suite a été évitée. Alors que les Conjuring, Saw, Annabelle ou autre Paranormal Activity s’enchainent depuis 10 ans, PEELE ose et ne mise pas tout sur un simple nom de licence qui a fait ses preuves dans le passé.
Que les choses soient claires dès le début, Us n’égale pas Get out. Purement et simplement tout d’abord parce que le postulat de son histoire est bien moins puissant que celle de son grand frère sorti en 2017. En étant plus précis, il est évident qu’évoquer l’esclavagisme des Noirs perturbe davantage un public que la thématique de l’introspection de l’individu… aussi intéressant soit le concept.

Us critique analyse fin explication us avitique avec du recul blog cinéma film
Jordan PEELE a définitivement imposé sa patte au cinéma de frissons. Merci.

Malgré ces détails de comparaison, la mise en scène propre au réalisateur ne s’est quant à elle pas évaporée. Avec brio, l’ambiance du film est unique et effrayante à souhait. Sans cesse dans la retenue, le film prend plaisir à nous faire montée doucement en pression en grande partie grâce à la musique de Michael ABELS, déjà à l’oeuvre sur Get out évidemment. Son travail dicte indéniablement un rythme aux scènes de tensions au travers de cet univers musical désormais si identifiable. Les cordes n’ont rien de réconfortant pas plus que le djembé qui nous entraine malgré nous vers le danger et le grincement des archets glace le sang quand ce ne sont pas les choeurs d’une chorale qui s’en chargent… (Écoute ça ici et ici)

Us critique analyse fin explication us avitique avec du recul blog cinéma film
Les performances perturbantes de certains acteurs (en particulier les femmes) portent le film.

Un nouveau monde mystérieux

À l’instar de son premier film, Jordan PEELE nous invite à nouveau dans un univers qui nous paraît être le nôtre mais qui, au fur et a mesure, se révèle bel et bien différent. Tout au long de l’histoire de petits indices sont distillés afin que l’on s’interroge de notre propre chef sur la nature et l’origine de ces étranges événements. Contrairement à Get out où nous cherchions avec le protagoniste à comprendre ce qui se tramait, la famille de Us se contente « banalement » de survivre dans ce monde en crise. Si la forme est donc plus conventionnelle, le fond fait sans surprise preuve de plus de réflexion avec une fin énigmatique qui saura alimenter quelques petits débats d’amateurs. À ce sujet, le twist final n’ai pas foncièrement étonnant puisque envisageable dès le premier quart de l’histoire. Néanmoins l’axe emprunté par l’histoire n’est pas exactement celui auquel on pouvait s’attendre et ça, c’est cool.

Us critique analyse fin explication us avitique avec du recul blog cinéma film
La notion de double… fil conducteur de l’histoire.

Concernant le casting, on ne peut qu’être effrayé par les prestations troublantes de Lupita NYONG’O (Adélaïde) et Shahadi WRIGHT JOSPEH (Zora, sa fille) qui survolent le game. Côté hommes, Daniel KALUUYA héros du premier film de PEELE cède sa place à son compère de Black Panther j’ai nommé Winston DUKE. Dans le rôle de ce père aux capacités physiques étrangement bidons, il campe ce personnage qui n’est pas d’une grande aide ni d’une grande intelligence pour sa famille. Un constat qui se justifie probablement par la nécessité du rôle central d’Adélaide et de la mise en lumière de son combat de maman, presque bestial, pour protéger ce qu’elle a construit à savoir : Sa famille (Si tu as vu le film tu sauras lire entre mes mots…).

Us critique analyse fin explication us avitique avec du recul blog cinéma film
Avec ce plan iconique qui n’est pas sans rappeler Get Out, le réalisateur fait peur en un seul regard.

Tu as vu le film et souhaites en savoir plus sur la fin et obtenir des explications/analyses ? 
Clique ici !

AVEC DU RECUL…
Us n’atteint pas le très bon résultat de son prédécesseur en raison d’un scénario moins fascinant et d’un effet de surprise logiquement moins présent. Malgré ces éléments, le deuxième film de l’afro-américain est louable notamment grâce à la maîtrise d’une ambiance visuelle (longs plan s fixes qui se resserrent lentement) et sonore (BO de Michael ABELS) auquel s’ajoute le casting (NYONG’O WRIGHT JOSPEH) auteur de performances magistrales. En somme, je recommande sans hésité le nouveau bébé de Jordan PEELE pour sa prise de risque et cette patte unique visuelle et scénaristique que j’apprécie tout simplement. Et puis la musique quand même… La musique !

Us critique analyse fin explication us avitique avec du recul blog cinéma film

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


Voici ce que mes notes signifient :

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne, un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)