PRÉAMBULE :
Salut l’ami ! Merci d’être là ! Retrouve moi sur Instagram et Facebook juste ici ! Cet avitique ne contient pas de spoiler zone je te rassure.
Bonne lecture à toi !

Réalisé par : Yórgos LÁNTHIMOS (Mise à Mort du Cerf Sacré, The Lobster)
Sorti le : 06/02/19
Durée : 2H00

EN BREF :
Admirateur de la charmante Emma STONE et plutôt adepte des films historiques, La Favorite m’avait interpellé par sa tonalité intrigante et pinçante suggéré dans sa bande annonce. Après avoir remporté le Grand prix du Jury à la Mostra de Venise 2018 et les honneurs obtenus par Olivia COLMAN avec un BAFTA, un Golden Globe et un Oscar (rien que ça) pour son interprétation d’Anne d’Angleterre, le film avait le mérite de faire parler de lui en bien. Il était donc temps d’assouvir ma curiosité et de me faire mon propre avis sur la question.

La Favotire critique avitique avec du recul blog cinéma film

LE PITCH :
Dans les premières années du XVIIIe siècle, la jeune Abigail Hill voit sa famille aristocrate sombrer dans la pauvreté. Grâce à sa cousine la duchesse de Marlborough présente à la cour et amie proche de la reine Anne, elle va troquer son tablier de travailleuse pour de meilleurs apparats. Mais alors que la duchesse l’à voyait comme une alliée fidèle, l’ambitieuse Abigail va rapidement comprendre qu’aux côtés de la reine influençable et fragile, une place est à prendre…

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

L’irrévérence des Femmes…

Connu pour sa délicatesse et son raffinement, la cour anglaise est bien secouée dans cette vision que nous propose LÁNTHIMOS. Au diable la bienséance et la bonne conduite, dans La Favorite, les Dames tombent, se salissent et son parfois couvertes de sang. Les codes de films d’époque sont donc délaissés pour créer une atmosphère assez inédite dans un tel cadre de royauté.
Pour ce faire, le trio WEISZ, COLMAN, STONE est impérial. Chacune dans un registre totalement différent de l’autre, ce semblant de triangle amoureux fait des étincelles en s’appropriant ces grands noms de la couronne Anglaise.

La Favotire critique avitique avec du recul blog cinéma film
Qui a dit que le pouvoir était réservé aux hommes…

Aussi, dans une période où le mouvement féministe n’a jamais été aussi important et médiatisé, le film intervient comme une nouvelle oeuvre engagée. Depuis une cinquantaine d’année, la Femme redéfinit par elle-même ses valeurs et son rôle dans la société. Des éléments qui pendant des siècles furent dictés par les hommes. Il est ainsi très intéressant de transposer cette évolution de notre époque à celle en apparence très normative du XVIIIe siècle où la cour impliquait rigueur et tenu. L’image que l’on ce fait de ces périodes est évidemment bien plus belle que la réalité des faits et il est ainsi rare qu’un film ose à ce point prendre à contrepied toutes ces idées reçues.

La Favotire critique avitique avec du recul blog cinéma film
Si les hommes font la guerre, les femmes la dicte.

…Devant une cour d’hommes naïfs

Autre point clef de cette histoire, la place des hommes. Ici, la gente masculine est rabaissée au plus bas et dépeinte comme inintéressante, passive voire tout simplement bête. Se pensant beaux et supérieurs aux femmes, le film nous montre que ce sont en réalité Elles qui se jouent de leur naïveté en acceptant avec lassitude leur comportements : séduction, sexe, divertissement… Maquillage et perruque exubérantes étaient à la mode oui, mais chez les Messieurs ! Ces derniers déjà tourner au ridicule par leur accoutrements perdent un peu plus en crédibilité lorsqu’on les voit s’extasier devant des courses de canards plutôt que de diriger les affaires du pays. Par conséquent, ce sont bel et bien les Femmes (en plus de la Reine) qui imposent leurs visions devant des hommes joyeusement bernés.

La Favotire critique avitique avec du recul blog cinéma film
Les Hommes dans La Favorite : Une pièce de théâtre.

 

AVEC DU RECUL…
La Favorite marque pas son originalité et une approche du film d’époque qui sort complètement des sentiers battus. Yórgos LÁNTHIMOS nous offre une oeuvre riche dont le XVIIIè siècle présenté semble ici faire écho à notre société où la position de la Femme ne cesse d’évoluer. Porté par un casting d’expérience et des idées de mise en scène originales (fisheye dans certains plans), l’histoire d’Abigail à la cour à ce mérite de proposer une vision plus dynamique et bien moins platonique que les autres films du genre. La bonne critique qui l’entour est ainsi à juste titre grandement liée à cela. Instructif et même ludique d’un certain point de vu, La Favorite est un bon film.

La Favotire critique avitique avec du recul blog cinéma film

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


Voici ce que mes notes signifient :

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne ! Un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)