PRÉAMBULE :
Je remercie tout d’abord sincèrement le CINÉ JAUDE de CLERMONT-FERRAND pour l’invitation à ce film, qui me permet de te proposer cet article ! Retrouve le cinéma sur sa page Facebook pour suivre toute leur actualité. Quant à moi, je suis sur Instagram et Facebook juste ici ! Pour finir, cet avitique ne contient pas de spoiler zone. Bonne lecture à toi !

Réalisé par : Philippe de CHAUVERON (Ducobu, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?)
Sorti le : 30/01/19
Durée : 1H39

EN BREF :
5 ans après le grand succès du premier film au 12 millions d’entrées, DE CHAUVERON rempile et réunit la même équipe pour nous ramener à Chinon. Avec un casting toujours aussi puissant à la renommée renforcée depuis la sortie du premier opus, la mission était de faire au moins aussi bien en proposant une nouvelle histoire. Pari risqué mais lancé… Verdict :

Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu critique avitique avec du recul cinéma

LE PITCH :
Plusieurs mois après la rencontre entre les familles Koffi et Verneuil, la petite dernière attend son premier enfant. Mais alors que Mme Verneuil se réjouit de son nouveau petit fils, ses 4 filles et leurs maris décident tour à tour de quitter la France pour aller vivre à l’étranger. Un changement impossible à envisager pour elle qui entend bien avec son mari Claude, tout faire pour les convaincre de rester dans leur belle France…

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

La suite avec un grand S

La casting au complet est de retour pour reformer l’une des familles les plus cultes du cinéma français désormais avec les Tuches : La famille Verneuil. À nouveau emmené par un grand Christian CLAVIER qui campe ce genre de rôle à la perfection depuis plusieurs années maintenant, l’histoire s’écrit dans la parfaite continuité de la première. L’innovation n’est pas pour autant le fer de lance de cette suite puisqu’on retrouvera un effet miroir, volontaire, de la situation comique du « couple surprise ». Dans le premier, Laure (Élodie FONTAN) dissimulait la couleur de peau de Charles (Noom DIAWARA) à ses parents, et désormais c’est Nicole (Claudia TAGBO) la soeur de ce dernier, qui cache un détail important à sa famille…

Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu critique avitique avec du recul cinéma
Porté par un duo aussi fort, CLAVIER ne fait qu’un avec son personnage accompagné d’une Chantal LAUBY toujours aussi discrète et gracieuse, mais touchante.

Une tonalité (trop ?) identique

En mentionnant la parfaite et louable continuité qui lie les deux films, il faut reconnaitre que tout grand fan de l’humour du premier sera séduit une fois encore. En revanche, nous connaissons désormais bien les personnages, ce qui contrairement au premier, nous permet d’anticiper facilement leurs réactions lors des multiples situations cocasses. L’effet nouveauté et le léger choc d’humour s’essouffle ainsi à mes yeux, sans dire pour autant que le film n’est pas drôle. Mais à côté de ça, certaines situations comiques poussent le concept « Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu » pour lui donné un nom, un peu trop loin à mon goût.

Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu critique avitique avec du recul cinéma
Ce n’est pas l’équipe à Danny Ocean, mais presque…

Je m’explique : Le concept humoristique de la « saga » est de mettre en scène les difficultés de tolérances des français en les illustrant via les clichés et caricatures de divers situations sociales et origines. Mais à pousser cette vision « encore » plus loin ici (d’où le titre), j’avoue ma légère gène devant certaines scènes dont une en particulier, à savoir celle de la fameuse ceinture lombaire…

Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu critique avitique avec du recul cinéma
Quand bien même il se fasse rare, Loïc LEGENDRE est toujours aussi brillant dans ces interventions.

Je suis partisan de la doctrine « On peut rire de tout« , mais avec un film aussi grand public, j’ai la désagréable impression que le dixième degré avec lequel il faut prendre cette histoire ne sera pas apprécié de manière homogène. J’entends par là que le film prend implicitement le risque de conforter de nombreux amalgames tout en rassurant les idées des âmes les moins tolérantes (et cultivées). Certains pourraient définir ce genre de script comme dangereux. Je n’irai pas jusque là, mais cette réflexion mérite un peu d’attention et de précaution.

 

AVEC DU RECUL…
Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu s’avère pour moi dispensable dans la mesure où le premier film se suffisait à lui même. Le concept s’essouffle dans cette suite malgré un scénario aux quelques idées tout de même sympathiques. Ary ABITTAN reste mon chouchou de l’équipe et rien que pour sa performance en portugais de 3 phrases, le film est sauf. Mais en dehors d’une suite au résultat objectivement satisfaisant sans plus, je m’avoues peu emballé par certaines valeurs véhiculées certes avec humour, mais qui trouvent sans aucun doute de nombreux adeptes. C’est alors à cet endroit que ça coince pour moi et il serait ainsi judicieux de laisser ce fameux Bon Dieu tranquille.

Qu’est ce qu’on a encore fait au Bon Dieu critique avitique avec du recul cinéma

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !

Voici ce que mes notes signifient :

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne ! Un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)