PRÉAMBULE :
Salut l’ami ! Merci d’être là ! Retrouve moi sur Instagram et Facebook juste ici ! Cet avitique ne contient pas de spoiler zone. Bonne lecture à toi !

Réalisé par : Alexis MICHALIK
Sortit le : 09/01/19
Durée : 1H50

EN BREF :
Sans avoir particulièrement eu vent en amont du projet, les bon échos qui entourent le film et mon affection pour Cyrano de Bergerac (ayant joué le célèbre personnage plus jeune), ont laissé la curiosité m’emporter. Alexis MICHALIK, metteur en scène de la pièce de théâtre éponyme adaptée ici, porte lui-même à l’écran son oeuvre récompensée par 5 Molières en 2017. Egalement acteur dans les séries Canal Versailles et Kaboul Kitchen notamment, il réalise pour l’occasion son premier long-métrage. Verdict…

Edmond critique avitique avec du recul blog cinéma

LE PITCH :
En décembre 1897, Edmond Rostand n’est rien d’autre qu’un humble poète enfermé dans le passé à vouloir écrire en vers à l’heure où Feydeau et ses comédies en prose rencontrent un vif succès. Mais, alors qu’il rencontre le grand comédien Coquelin, il n’a d’autre choix que de faire croire à la préparation d’une nouvelle pièce. Cette fois, le succès est une nécessité absolue pour toute la troupe comme pour le poète qui n’a en réalité rien d’autre qu’un titre : Cyrano de Bergerac…

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Une comédie portée à l’écran

En découvrant le film, j’ignorais le fait qu’il s’agissait d’une adaptation de la pièce. Ainsi, c’est donc avec un léger étonnement que je notais la tonalité presque burlesque du scénario. L’histoire revisitée d’Edmond ROSTAND s’avèrera bien plus poussée que cela. Sur les planches, Guillaume SENTOU (du duo comique Garnier et Sentou) interprétait avec brio selon les dires le rôle titre. Il cède néanmoins sa place devant la caméra au profit de Thomas SOLIVÉRÈS (Les Aventures de Spirou et Fantasio). Aussi, j’avoue avoir eu du mal à me laisser prendre par cet univers particulier pour un film « historique », qui plus est lié à une telle figure de poésie.

Edmond critique avitique avec du recul blog cinéma
Cela va s’en dire, la peau d’Edmond ROSTAND convient bien mieux à Thomas SOLIVÉRÈS

Mais au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, le film aux nombreuses références théâtrales finit par m’emporter avec un Edmond finalement bien plus attachant que prévu. SOLIVÉRÈS qui n’avait convaincu personne en Spirou, campe cette fois-ci un poète atypique qui lui convient bien mieux. Le comique de situation propre au vaudeville ne manque pas de nous rappeler le support originel et la reprise de certaines scènes clefs de Cyrano de Bergerac se jumelle parfaitement à la mise en scène de cette adaptation sur grand écran.

Edmond critique avitique avec du recul blog cinéma
Comment ne pas se laisser charmer par la belle et talentueuse Lucie BOUJENAH ?
Un parquet plein de talents

Côté casting, les personnages sont tous interprétés avec talent par des comédiens d’expérience à l’instar de Mathilde SEIGNER et Olivier GOURMET, mais également de jeunes pousses qui confirment à l’image d’Igor GOTESMAN, acteur et réalisateur de Five, ainsi que la délicieuse Lucie BOUJENAH découverte dans la série Soda. En outre, bien qu’il semble aux premiers abords purement caricatural et peu intéressant, le duo de producteurs Corse est une petite pépite qui fait mouche dans de nombreuses répliques. Même constat pour le célèbre auteur, George Feydeau, qui délivre pour le coup une version très narcissique et hautaine du contemporain d’Edmond.

Edmond critique avitique avec du recul blog cinéma
Les deux corses dénotent complètement du reste mais force est de constater que le résultat est convaincant.

Dans l’ensemble, le temps défile sans que l’on s’en aperçoive, happé par le rythme théâtral du long-métrage, tout s’enchaine sans aucun temps mort. MICHALIK a même la bonne idée de repousser littéralement les murs de la scène lors de la dernière séquence au couvent. Ce Paris de la fin du XIXè siècle nous entraine donc cette folle histoire où en 3 semaines, Edmond, – volontairement appelé par son prénom pour créer une certaine familiarité dès le titre entre l’auteur et le public – nous embarque avec lui pour vivre la pression la plus intense et stimulante qu’il est jamais eu à vivre. Véridique ou pas, l’oeuvre de MICHALIK prend évidemment ses libertés, mais le constat reste le même, Cyrano de Bergerac fut et demeure plus de 120 ans après sa première, un succès internationale.

 

AVEC DU RECUL…
Edmond est sans aucun doute la première belle surprise de l’année. Avec une promotion sans surprise très modérée autour du film, nous pouvons espérer à juste titre que le bouche à oreille favorable saura convaincre les plus timides. Amateur de théâtre, poésie ou plus globalement de ce qui a construit notre patrimoine culturel, le travail d’Alexis MICHALIK saura sans aucun doute donner envie à chacun de s’intéresser au fameux Cyrano dont la renommée internationale n’a d’égal que la longueur de son nez impérial…

Edmond critique avitique avec du recul blog cinéma

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !

Voici ce que mes notes signifient :
 

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne ! Un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)