PRÉAMBULE :
Je remercie tout d’abord très sincèrement le CINÉ JAUDE de CLERMONT-FERRAND 
pour l’invitation à ce film, qui me permet de te proposer cet article ! Retrouve le cinéma sur sa page Facebook pour suivre toute leur actualité.
Quant à moi, je suis sur Instagram et Facebook juste ici ! Pour finir, cet avitique ne contient pas de spoiler zone. Bonne lecture à toi !

Réalisé par : James WAN (F&F 7, Conjuring, Insidious, Saw)
Sorti le : 19/12/2018
Durée : 2H24

EN BREF :
Réalisé par nul autre que l’incontournable réalisateur Australo-malaisien, le 6ème film de l’univers DC arrive en salle dans un contexte très mitigé pour la licence au cinéma. Après Man of Steel et Batman Vs Superman tout deux sources de nombreux débats, l’oubliable Suicide Squad, le réussi Wonder Woman puis le passable Justice League, DC au cinéma est tout sauf synonyme de régularité. Ainsi, mon coeur penchant davantage pour le monde de Batman que pour celui d’Iron Man, l’arrivée d’Arthur Curry en solo après son intégration à la Justice League ne m’inspirait que méfiance. Après les eaux douces du Grand Bain, direction l’eau salée de Aquaman. Verdict…

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog

LE PITCH :
Après avoir vaincu Steppenwolf aux côtés de la Justice League, Aquaman pense être tranquille. Mais en réalité, au fond des océans, son demi-frère Orm actuel Roi d’Atlantis projette de déclarer la guerre aux Hommes de la surface pour les empêcher de continuer à polluer et empiéter sur leurs territoires marins. Né de l’union d’un Humain et d’une Atlante, Arthur est le seul à pouvoir empêcher cette tragédie en tant que roi légitime des sept mers…

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Sacré Jason…
C’est fin 2014 que Jason MOMOA (Frontier, Stargate Atlantis) découvert sous les traits du génial Khal Drogo (Games of Thrones) pour ma part est annoncé dans le rôle d’Aquaman. Un choix de casting plus que réussi tant le charisme de l’hawaïen crève l’écran dans n’importe quel costume. C’est donc sans réelle surprise que l’acteur s’accapare le rôle avec une classe incomparable dans un personnage bien écrit aux répliques cinglantes.

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog
En dépit d’un costume pas facile à porter, MOMOA a de la gueule.

Le super-héros est également joliment entouré avec la présence d’Amber HEARD dans une Mira forte qui mériterait de s’associer à Wonder Woman. En revanche la romance prévisible qu’elle va entretenir avec Arthur n’a rien de véritablement intéressant même si je ne peux qu’avouer une scène de baiser particulièrement stylé pour un film du genre. Se bécoter en plein milieu des fonds marins, c’est plutôt badass. D’autre part, Willem DEFOE – discret en tant que conseiller et mentor Vulko – gère parfaitement. Quant à l’acolyte de WAN dans les Conjuring Patrick WILSON, demi-frère et antagoniste d’Aquaman, il est « amusant » de voir que son doublage français est fait par Alexis VICTOR, aussi voix de Loki : Demi-frère et meilleur ennemi de Thor dans le MCU. Ça pour être fort…

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog
What else.

Une mise en scène 100% DC
Dans la digne lignée de ce que nous avions vu dans les précédents films à l’image de Justice League, le film de James WAN nous offre des séquences d’action magnifiques. Avec une caméra mobile à l’infini, les combats sont d’une fluidité et d’une intensité remarquable. En plus de cela, la mise en scène bénéficie de visuels somptueux à l’image de l’affrontement final entre Aquaman et Ocean Master ou encore de l’attaque du bateau par les créatures de la fosse en pleine tempête. Le passage des protagonistes en Sicile est également rythmé à souhait et palpitant à suivre. Mais en dépit ce toute cette immersion, le scénario est classique et les premières minutes suffisent à nous faire deviner toute l’histoire. En plus de cela, cette confrontation pour le trône entre deux frères de mondes différents n’est pas sans rappeler les aventures d’un certain T’challa

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog
Des combats sous l’eau… le challenge est relevé et plutôt bien réussi.

Malheureusement, Aquaman souffre à mes yeux de problèmes récurrents à l’écurie DC. Longue et finalement dérisoire, la grande guerre qui oppose les peuples marins est symptomatique de ce que je reproche à tout le DCU. Cette propension à conclure par une séquence d’action démesurée avec le bien connu « monstre géant qui casse tout » m’ennuie… d’autant plus qu’assister à ce genre de final à chacun des films ne fait que diminuer l’impact des créatures suivantes. En définitive cette partie du long-métrage, outre sa qualité en l’état, ne fait que retarder sans grande originalité ce que tout le monde attend de voir.
En revanche, et dans un autre domaine, si je critiquais la trop forte dose d’humour dans Justice League face aux enjeux sensés être majeurs dans l’arc narratif, je ne crie pas au scandale ici. Son interprète et le personnage principal se prêtent évidemment bien plus à quelques vannes et le contexte du film solo n’est forcément pas le même.

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog
Le voyage en Sicile n’est pas des plus reposant…

Enfin, mention spéciale à la bande originale de Rupert GREGSON-WILLIAMS (Wonder Woman, Tu ne pueras point) qui parvient à transmettre toute l’intensité et la puissance qui entoure Aquaman. Même remarque pour le sound design réussi et crée pour l’occasion avec cet univers sous-marin inédit au cinéma.

 

AVEC DU RECUL…
Aquaman s’avère globalement réussi et plaisant (ouf !). En dépit des reproches qui sont finalement inhérent à l’univers semble-t-il, l’oeuvre de James WAN qui troque pour l’occasion le paranormal au profit du super-héro séduit par ses multiples qualités. Rythmé, varié, intense, beau et brillamment porté par un Jason MOMOA comme un poisson dans l’eau (c’est kdo), le nouvel opus du DC Universe prouve une nouvelle fois que le potentiel est là et que rien est perdu.

Aquaman critique avitique cinéma avec du recul blog

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite surtout pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !

Voici ce que mes notes signifient :

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne ! Un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)