PRÉAMBULE :
Je remercie tout d’abord très sincèrement le CINÉ JAUDE de CLERMONT-FERRAND 
pour l’invitation à ce film, qui me permet de te proposer cet article ! Retrouve le cinéma sur sa page Facebook pour suivre toute leur actualité.
Quant à moi, je suis sur Instagram et Facebook juste ici ! Pour finir, cet avitique ne contient pas de spoiler zone. Bonne lecture à toi !

Réalisé par : Bob PERSICHETTI, Rodney ROTHMAM, Peter RAMSEY (Les 5 Légendes)
Sorti le : 12/12/2018
Durée : 1H57

EN BREF :
Tout fan de super-héros a forcément été bercé par Spider-Man dans son enfance. Que ce soit directement au travers des comics Marvel, de la trilogie cinéma de Sam RAIMI, des 2 opus « The Amazing Spider-Man » ou bien depuis l’arrivé de Tom HOLLAND dans le costume, l’homme araignée a toujours entretenu sa popularité. Il est d’ailleurs sans doute le personnage de l’écurie Marvel le plus connu. Ainsi Sonny Pictures Animation, à qui l’on doit notamment les films Hôtel Transylvanie, Les Schtroumpfs et plus récemment Pierre Lapin, s’attelle à rajeunir l’image du héros en nous proposant un film d’animation particulièrement attendu depuis son annonce il y’a un an… Verdict.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique

LE PITCH :
A Brooklyn, Miles Morales est un adolescent dont la vie va basculer après s’être fait piquer par une araignée radioactive. En parallèle, le terrible Caïd dirige d’étranges expériences qui vont mal tournées et créer une faille inter-dimensionnelle. Si New-York pense à un simple tremblement de terre lors des secousses, Miles va découvrir qu’il est en réalité loin d’être le seul Spider-Man…

ALORS ÇA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Une animation décalée

A la découverte du premier trailer il y’a un an, la patte visuelle attirait forcément l’oeil. Avec ces impressions de dessins de BD, le style n’est d’ailleurs pas sans rappeler quelque part les célèbres jeux narratifs édités par Telltale (GOT, TWD, TWAU). Une directive artistique qui sort clairement de l’ordinaire face aux autres films d’animations du genre et qui confirme le potentiel annoncé. En effet le film est des plus agréables à voir et la 3D apporte un petit plus sympathique sur quelques plans. Basé sur le concept des multiples dimensions, les couleurs vont volontairement sauter à de nombreuses reprises créant un effet perturbant et réussi. Ainsi, habitué à voir Spider-Man en live action, ce petit retour aux sources de l’animation faisant écho aux épisodes que nous regardions plus jeune fait plaisir.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique
Prenons un peu de hauteur…

Mais Spider-Man : New Generation n’est pas simplement là pour faire joli. Si l’histoire n’a aucun lien direct avec celle qui nous est narrée en ce moment (cf : Homecoming Avengers), elle ne manque pas de faire des clins d’oeil aux événements passés : Le sauvetage du train, MJ dans le café avant l’attaque d’Ocotpus… et même, la fameuse danse dans la rue du troisième opus tant décriée. Une parodie sur laquelle le film revient avec autodérision en disant lui-même qu’il vaut mieux « oublier ça« . L’humour est donc également bien présent, puisque propre au Spider-Man des comics, tout comme des bulles de texte qui viennent sous-titrer les pensées de Miles ou s’ajouter à des scènes d’actions en reprenant les codes de la BD. Un procédé dynamique qui ne fait que contribuer au rythme ultra soutenu et sans temps-morts de l’histoire.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique
Bien plus jeune que les acteurs que l’on connait dans le rôle, Miles est un vrai ado qui découvre ce sentiment unique du vide en solitaire…

Sony a tout compris

C’est un petit peu LA formule lancé par Marvel depuis le premier Avengers, réunir les super-héros. Une recette qui fonctionne très, très bien vu les chiffres de chaque films et qui s’applique aujourd’hui à l’homme araignée. Une idée tout sauf surprenante quand on connaît a minima l’univers étendu de Peter Parker. Un super-héros qui comme d’autres dont la longévité traduit un succès intergénérationnel à l’image de Batman ou Superman, possède de nombreuses histoires et axes parallèle à celle que l’on connaît tous. La réunification était donc toute trouvée pour Spidy !

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique
Après Black Panther, c’est un nouveau super-héros afro-américain en tête d’affiche.

D’autre part, le film véhicule des thématiques s’adressant directement aux nouvelles générations. Spider-Man : New Generation prône à son tour les capacités de chacun et la part de héros que nous avons tous en nous. Les générations Y et Z étant centrées sur le développement et l’épanouissement personnel, l’estime de soi au travers de la réalisation de soi est une notion au coeur de la sociologie moderne. En plus d’une bande-son géniale et en parfaite cohérence avec le cadre, les Millenials seront particulièrement sensible à l’histoire et je suis prêt à parier qu’elle attirera et séduira de très nombreux (jeunes) curieux dans les salles. Parce que oui, en plus de ce message direct, le long-métrage réunit de nombreux avantages à l’image de sa date de sortie (10 jours avant les vacances de noël), de l’absence de concurrence direct (pas de Disney, même si Astérix est là) et bien évidemment, de l’énorme popularité du protagoniste.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique
La bande son du film correspond à la jeunesse et au style de Miles. Jeune et dynamique, c’est un match !

Des petits défauts malgré tout

Par ces mots, j’entends principalement des rebondissements qui n’ont pas les conséquences crédibles qu’ils devraient avoir. Le spectacle est ainsi privilégié face à la cohérence mais c’est en un sens le pouvoir le l’animation. Enfin, j’en viens au doublage français avec les voix du jeune humoriste Stéphane BAK en Miles qui fonctionne très bien et la sublime voix de Camélia JORDANA sous le costume de Spider-Women. En revanche, le coup de com’ en faisant intervenir Olivier GIROUD et Presnel KIMPEMBE aurait dû s’en tenir au simple soutien médiatique puisque la voix de ce dernier dans la peau du Scorpion n’est pas crédible une seule seconde.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique
De nombreux codes visuels des comics sont réutilisés.

 

AVEC DU RECUL…
Spider-Man : New Generation, outre son titre « français » stupide, signe une copie de très bonne facture. Ultra dynamique et visuellement très réussi, ce nouveau film d’animation Sony vise juste. L’histoire ose avec un Spider-Man afro-latino (dont la première apparition en comics remonte à 2011) et une équipe complètement hétérogène qui exploite ce potentiel des dimensions à fond. Mais surtout, ce Spider-Man est doté d’une intelligence dans, et autour du film, qui en plus d’être un divertissement de qualité, devrait rencontré un succès encourageant pour explorer plus encore ce multivers… et ce n’est pas la première scène post générique qui dira le contraire.

Spider-Man new generation critique avec du recul blog avitique

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite surtout pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !

Voici ce que mes notes signifient :

1/10 = Je n’ai pas regardé jusqu’à la fin, j’ai quitté la salle.
2/10 = Brûle moi cette pellicule.
3/10 = On devrait nous payer pour venir s’assoir dans la salle.
4/10 = Y’avait de l’idée ! Maiiiiiis non, oublie.
5/10 = La moyenne ! Un moment sympa rien de plus, next.
6/10 = Film passable.
7/10 = Bon film.
8/10 = Film intéressant et travaillé qui vaut le détour.
9/10 = Excellent film.
10/10 = Film mémorable qui me marquera pendant longtemps.


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)