PRÉAMBULE : Retrouve moi sur Instagram et Facebook juste ici ! D’autre part cet avitique contient une SPOILER ZONE que tu peux éviter en descendant au OVER  quelques lignes plus bas !

Par ailleurs, 100ème avitique ça ce fête ! Pour l’occasion, une surprise arrive bientôt !
Je te remercie chaudement de lire régulièrement/de temps en temps mes articles et j’espère que mes écrits te plaisent !

Si tu me découvres ici, bienvenue à toi ! 
L’aventure continue ! 

EN BREF :
S’il fallait décerner le prix du film d’animation le plus attendu de ce début de XXIème siècle, il serait sans aucun doute attribué à la suite des Indestructibles. Né des studios Pixar en 2004, la famille Indestructible n’avait pas manqué de trouver son public puisqu’il est à ce jour le 24ème film d’animation le plus rentable de l’Histoire avec plus de 630 millions de $ de recettes pour un budget de 92 millions. En effet, en 14 ans de patience, les enfants qui l’avaient découvert à l’époque ont eu le temps de grandir. Il est donc logique qu’après autant d’attente les fans aient implicitement ajouté à cette suite des saveurs très particulières, synonymes de retour en enfance… Enfin, comme pour le premier opus, le super talentueux Brad BIRD (oscarisé pour Ratatouille) réalise et écrit la suite des aventures M & Mme Parr.

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog

LE PITCH :
Quelques jours après l’attaque du démolisseur, les super-héros sont vus comme des troubles faits et clairement indésirables vis-à-vis de la population. Résignés à se cacher et à abandonner leurs costumes pour reprendre une vie normale, Rick Dicker, fervent supporter et amis des supers, décide de monter une opération pour changer l’opinion publique en montrant au monde les bienfaits que peuvent apporter des gens comme Elastigirl. Malheureusement, un mystérieux inconnu surnommé L’hypnotiseur n’est pas de cet avis et compte bien enterrer l’image des super-héros à tout jamais.

ALORS CA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

14 ans d’attente pour plus de maturité

Quiconque s’était pris d’affection pour Flèche, Violette ou Jack-Jack il y’a une dizaine d’année ne pourra dissimuler son sourire en retrouvant enfants et parents à l’action. L’action débute là où elle s’était interrompue dans le 1er film. Une suite directe qui nous montre qu’aucun personnage n’a pris une ride ou même une dent pour Jack-Jack. En revanche, si une chose a mûri, c’est bel et bien le scénario de Brad BIRD.

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog
Les thématiques du film sont nombreuses et bien gérées.

Avec de nombreux échos adultes à l’instar du premier film, Les indestructibles 2 ne s’adresse pas qu’aux enfants loin de là et signe sans doute l’un des films d’animations des plus matures de Disney-Pixar. Avec des thématiques orientés sur la relation père – fille, père au foyer, mère active, place du superhéros dans la société, l’apparence privilégiée à l’acte ou encore l’éducation des enfants, le film parvient étonnamment à balayer simultanément plusieurs sujets connus de tous. L’ensemble reste fluide et jamais trop lourd avec un message loin d’être inédit mais résolument moderne (pour un film d’animation destiné à un jeune public) où le père se retrouve subitement au foyer et la mère dans la vie active. Au travers de cela, Pixar réussit astucieusement à s’adresser à la fois aux jeunes ados avec Violette, aux collégiens avec Flèche mais aussi et surtout, aux parents qui doivent parvenir à associer sans trop de dégâts vie professionnelle et vie de famille à l’image de Bob et Helen.

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog
Le traitement de la lumière est vraiment appréciable tout au long de l’histoire.

Une animation en constante amélioration

Au fil des films, l’animation de ces supers productions américaines atteint un niveau de plus en plus saisissant. Au travers des nombreuses scènes d’action et de combat, le studio nous expose toute sa maîtrise de son art en usant merveilleusement des possibilités infinies que représente l’animation 3D.

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog
L’animation lors des scènes d’actions en deviendrait presque jubilatoire.

SPOILER ZONE

Pour ne citer qu’un exemple, je soulignerais l’affrontement entre Violette et Vortex qui en l’espace de quelques intenses secondes nous montre l’inventivité et l’intelligence des équipes. Au-delà de ça, c’est évidement Jack-Jack qui s’apparente au bac à sable des pouvoirs qui symbolise le mieux leur envie de nous en faire voir de toutes les couleurs, au sens propre comme figuré.

OVER

Je reviens également sur la lumière qui est incroyablement belle tout au long du film avec des scènes sombres et de nuits à plusieurs reprises. J’ai réalisé cela dans l’une des séquences les plus intenses, inventives et esthétiques du long-métrage, la poursuite du train par Elastigirl. Un conseil, ouvrez grand vos mirettes !

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog
Frozone fonctionne toujours aussi bien malgré son rôle toujours secondaire.

L’hypnotiseur, un méchant en demi-teinte

En apparence il est incontestable que ce nouvel ennemi des Indestructibles est tout simplement badass. Avec un costume effrayant et sans laisser transparaître un seul indice sur son visage, l’hypnotiseur est réussi tant dans son design que dans ses intentions criminelles. Le souci est que son immense potentiel se retrouve diminué par les nombreux enjeux du film qui ne peut évidemment pas tout traiter non plus à part égale (Flèche et Frozone ne diront pas le contraire). Par ailleurs, deux des plus gros rebondissements de l’histoire liés à l’antagoniste s’avèrent être prévisibles et atténuent ce frisson provoqué par la vision du masque noir. Enfin, les événements qui ont donné naissance à ces plans restent assez maladroits et entachent la vision critique du monde qu’il essaye d’imposer.

les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog
Malgré son design vraiment réussi, le film ne hisse pas l’Hypnotiseur à la hauteur d’un Syndrome (1er film)

 

AVEC DU RECUL …
Les Indestructibles 2
est sans surprise après tout… une réussite. Brad BIRD et Pixar signent une suite de prestige : intelligente, esthétique, dynamique, drôle et tout simplement divertissante à souhait. Les multiples sujets traités abordent des thématiques très simples d’accès à l’image de la relation père fille mais aussi des problématiques bien plus profondes comme la volonté de se déresponsabiliser en confiant le cours de sa vie à un être jugé meilleur que soi. En outre, le principal antagoniste de cette histoire, L’hypnotiseur, constitue l’un des points fort, et faible du film. Effrayant, très bien pensé et doté d’une redoutable intelligence, l’inconnu à lunettes n’est pas exploité à 100% et pâtit de rebondissements prévisibles ainsi que d’un background bancal. Malgré cela, The incredibles 2 ne démérite pas son succès d’ores et déjà assuré (puisqu’il a dépassé les 700 millions de $ de recettes mondiales) puisqu’il est tout simplement bon. Bravo Pixar.

note les indestructibles 2 critique analyse avec du recul avitique blog

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)