PRÉAMBULE : Retrouve moi sur Instagram et Facebook juste ici ! D’autre part cet avitique ne contient aucune SPOILER ZONE, tu peux lire tranquillement…

EN BREF :
Dans l’univers du cinéma type casse/braquage, la trilogie Ocean (2001-04-07) réalisée par Steven SODERBERGH se place comme l’une des plus emblématiques du genre. Néanmoins, après le décès de Bernie MAC aka Franck Catton, le réalisateur et son acolyte George CLOONEY s’accordent sur l’intention de ne pas continuer la franchise. Malgré cela, dans un contexte socio-culturel où la femme est en pleine révolution sur du multiples aspects, un spin-off est annoncé avec un casting 100% féminin. Sandra BULLOCK dans le rôle principale, sœur de Danny Ocean, Cate BLANCHETT, Anne HATHAWAY, Mindy KALING, Sarah PAULSON, Awkwafina, Rihanna et la magnifique Helena BONHAM CARTER… Tant de si jolis noms, au sens propre comme au sens figuré, qui font de ce projet ce que je définirais comme le premier « Expandables » féminin du cinéma américain…

affiche Ocean's 8 critique avitique avec du recul blog

LE PITCH :
Après 5 ans de détention injustifiées, Debbie Ocean a eu le temps de mettre en place l’organisation d’un vol des plus ambitieux. Le Toussaint, collier de diamants de Cartier estimé à 150 millions de dollars… voici donc l’objectif de Debbie qui, accompagnée d’une équipe aux multiples capacités, va tenter de dérober le bijou que portera la célèbre Daphne Kluger lors du Met Gala de New York.

ALORS CA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Un Casting 8 étoiles…

BLANCHETT, BULLOCK, HATHAWAY, RIHANNA, BONHAM CARTER, PAULSON… Il est indéniable que je n’ai pas boudé mon plaisir à les suivre dans l’élaboration de leur plan. Pour les accompagner, on notera la très bonne musique du film qui outre la bande originale, nous gâte avec des voix dont le charisme n’a d’égal que la renommée à l’instar de Charles AZNAVOUR, Nancy SINATRA ou en encore Amy WINEHOUSE.

Dans son rôle de célèbre couturière, Helena BONHAM CARTER excelle et signe sans surprise la plus belle performance de la bande. Déjantée et fascinante, elle est pour moi la chapelière folle du film… Une assimilation qui me laisserait presque rêver à une rencontre avec son homologue masculin interprété par Monsieur J. DEPP dans les adaptations du roman de CARROLL.

Ocean's 8 critique avitique avec du recul blog
BONHAM CARTER et KALING forment une doublette très amusante.

Toujours côté casting, Anne HATHAWAY est délicieuse comme à l’accoutumée et j’ai beaucoup apprécié la présence de James CORDEN qui, en tant qu’enquêteur, campe un personnage sérieux et décalé correspondant plutôt bien à l’esprit du film. De plus, bien que très brève, sa relation avec Debbie est d’ailleurs l’une des plus intéressante puisqu’elle est la seule qui s’avère un tant soit peu développée avec celle du duo DebbieLou. En effet avec ce constat, ça n’augure rien de bon.

…Et c’est tout.

Avec un film qui basait toute sa promotion sur son casting inédit et alléchant, il n’est finalement pas étonnant que si la forme est séduisante, le fond peine à convaincre. Le piège était grand et donc facilement perceptible, mais cela n’a pas empêché Gary ROSS de nous proposer un long-métrage bien trop conventionnel pour marquer qui que ce soit.

Ocean's 8 critique avitique avec du recul blog
Si nous pouvons les voir discuter et « réfléchir » ensemble, aucune réelle alchimie ne se ressent dans l’équipe.

Le plus marquant dans cette réunion de super nanas est principalement l’absence de plans iconiques regroupant les 8 personnages dans leur démarche. Si on peut les écouter lorsqu’elles discutent de leur plan dans le QG (endroit dont on ne sait rien d’ailleurs, car évidemment, tout le monde à une base du genre près de chez soi), on ne les voit jamais vraiment ensemble et en action simultanément. Sans vraiment spoiler, le vol du bijou sépare chacune des protagonistes sans jamais réellement les rassembler. Si l’histoire peut justifier cela et rend certains éléments plus crédibles évidemment, il est regrettable de ne pas les voir agir TOUTES ensemble au sens propre au moins une fois.

Ocean's 8 critique avitique avec du recul blog
Nine-Ball (Rihanna) est le personnage le moins intéressant et le plus beau gachi du film.

Concernant le scénario justement, les péripéties s’enchaînent sans encombre ou presque pour Debbie et son équipe qui n’essuient pas vraiment de difficulté pour opérer. Une facilité qui rend au final le film trop lice. Le meilleur exemple pour illustrer cela est l’intervention de la sœur de Nine-Ball qui apparaît 30 secondes pour régler un problème comme par miracle. D’autre part, ce regroupement de personnalités clichés (par manque de temps pour développer de véritable personnage) ne forme aucune alchimie puisque qu’on ne comprend pas vraiment comment elles se connaissent ni pourquoi elles s’embarquent aussi facilement là-dedans. Après tout, elles ne connaissent pas Debbie, pourquoi travailler pour elle et lui faire confiance ? Aucune d’elles ne voudrait se faire la malle ? Trop gentilles ces braqueuses… A ce titre, Rihanna aka Nine-Ball est le personnage le plus basique et tristement le moins intéressant de l’équipe. On parle de Riri là, oh !

Ocean's 8 critique avitique avec du recul blog
L’enquêteur (J. CORDEN) est bien plus intéressant qu’il n’en a l’aire de part la relation d’amitié qu’il entretient avec Debbie (S. BULLOCK)

 

AVEC DU RECUL …
Ocean’s 8 est un film de divertissement dans son plus simple appareil. Sans envergure et profondeur, le casting est le seul intérêt du long-métrage puisque Gary ROSS ne parvient pas à dépasser ce coup de maître marketing. La marche était haute pour parvenir à proposer un film à la hauteur de ces dames et il s’avère que, bien que sympathique, leur histoire ne marquera personne. Avec un concept du même genre, 355 réunira prochainement des noms tout aussi attrayants : COTILLARD, CRUZ, CHASTAIN, NYONG’O et BINGBING… pour un film qui saura cette fois je l’espère, aller plus loin qu’une simple belle affiche.

note Ocean's 8 critique avitique film avec du recul

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)