PRÉAMBULE : Retrouve moi sur Facebook juste ici ! D’autre part cet avitique contient une SPOILER ZONE que tu peux éviter en sautant le paragraphe jusqu’au OVER.

EN BREF :
Film d’ouverture du 71ème festival de Cannes auquel j’ai eu la chance de participer à ma façon… Todos lo saben (VO) est le dernier film du réalisateur Iranien Asghar FARHADI à qui l’on doit « Le passé » (2013) et « Le client » (2016) tous deux déjà membres de la sélection officielle à leur époque. D’un autre côté nous retrouvons le duo phare du moment j’ai nommé le célébrissime couple BARDEMCRUZ qui après nous avoir emmener en Colombie dans « ESCOBAR« , nous propose de plonger au cœur d’une sombre affaire de famille en Espagne …

5638891.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

LE PITCH :
Laura vit avec son mari Alejandro et ses 2 enfants en Argentine mais revient dans son petit village espagnol à l’occasion du mariage de sa sœur. Elle y retrouve toute sa famille qui lui est si chère et notamment l’homme qu’elle aimait avant de rencontrer Alejandro. La fête est splendide et merveilleuse jusqu’à ce que tout bascule soudainement au cours de la nuit orageuse…

ALORS CA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Une ambiance maîtrisée

Amateur de musique comme tu le vois souvent peut-être dans mes avitiques, je n’ai pas mis longtemps avant de succomber au charme de la bande son de l’habituel acolyte de Pedro ALMODOVAR, Alberto IGLESIAS. Allié à la bande originale de Javier LIMON où Nella prête sa voix, la musique accompagne parfaitement la joie des retrouvailles et la ferveur croissante à l’approche du mariage. Ainsi, dans sa longue et nécessaire mise en place des personnages et des liens qui les unissent, l’air jovial de « Se muere por volver » m’est resté dans la tête pendant plusieurs jours. Outre l’ambiance sonore, la réalisation de FARHADI nous expose ces grandes retrouvailles de la plus belle des manières. Un bonheur si beau qu’il en semble évidemment, et volontairement, trop parfait à nos yeux pour durer.

Everybody knows todos lo saben critique avec du recul blog avitique
Le mariage est une vraie réussite qui nous entraîne rapidement dans le petit village espagnol.

Ainsi les festivités tournent au cauchemar dès suites d’un certain événement. Grâce à la longue première partie introductive, la pression monte pour le spectateur qui attend de découvrir ce qui va bien pouvoir se passer et qui pourrait perturber à ce point le mariage.

Everybody knows todos lo saben critique avec du recul blog avitique
Outre l’habituel excellence de Penelope, Carla CAMPRA dans le rôle d’Irene est une belle découverte.

Penelope BARDEM

Bien que cette association de nom sonne faux, je parle bien du couple espagnol qui parvient à me transporter à chacune de leur prestation. Parfait dans leur rôle, Penelope CRUZ et Javier BARDEM porte le film accompagné de l’argentin Ricardo DARIN (El Presidente) qui campe un personnage plus qu’intéressant.

Everybody knows todos lo saben critique avec du recul blog avitique
Ricardo DARIN vient compléter d’une parfaite manière le duo en tête d’affiche.


SPOILER ZONE

Une histoire inégale

Si l’intrigue est à mes yeux bien gérée tout au long de l’histoire, trop d’impasses et une fin bonne mais pas excellente empêche le film de franchir un cap. Outre l’histoire de famille et la relation entre Laura et Paco qui résonne encore aujourd’hui sous la forme du lien de parenté entre ce dernier et celle qui se révèle être sa fille, la révélation finale n’est pas une grande réussite. L’objectif des ravisseurs dans ce kidnapping n’est pas évoqué ni même leur réflexion quant à l’intention d’enlever elle plutôt qu’une autre… Est-on sûr que la fille n’ait rien vu de ses ravisseurs ? Était-elle encapuchonnée tout le long pour ne pas pouvoir donner l’identité des individus ? D’autre part, le film ne dis plus rien sur le sort de Paco. Après avoir vendu son domaine sans en tirer un seul euro, sa compagne menace de le quitter et sa fille légitime repart en argentine sans même apprendre la vérité. En d’autres termes, il n’a plus rien, mais le film n’y prête pas attention. On ne sait pas non plus ce qu’il advient des ravisseurs, de l’argent, et même si il est claire que FARHADI cherchait avant tout à se concentrer sur l’histoire de famille, il ne fallait pas à ce point délaisser l’intrigue sur lequel repose tous ces rebondissements.

Malgré cela, le dernier long plan nous montre le secret encore lourd qui pèsera sur les habitants et bien que le soleil soit de retour, la pluie (symbolisé par le jet d’eau de l’agent d’entretien) continue toujours de tomber sur le village pour dissimuler ce que « tout le monde sait »

OVER

Everybody knows todos lo saben critique avec du recul blog avitique
Le traitement réservé à Paco est sans aucun doute le plus décevant…

 

AVEC DU RECUL …
Everybody Knows
est un bon film qui mérite l’attention de tout amateur de cinéma. Grâce à une réalisation très travaillée, Asghar FARHADI nous emporte en plein cœur du mariage qu’il nous montre pour nous faire découvrir les secrets de cette famille qui refont surfaces. L’immersion est totale notamment grâce aux très bon acteurs présents, mais c’est la dernière partie de l’histoire qui gâche un peu la fête. Le dénouement n’est pas à la hauteur du reste et trop de questions reste sans réponses sous prétexte que la famille de Laura est l’épicentre de l’histoire. Todos lo saben n’en reste pas moins un très bon long métrage que je recommande.

note Everybody knows todos lo saben critique avec du recul blog avitique

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)