PRÉAMBULE : Cet avitique contient une partie spoiler que tu peux éviter en sautant le paragraphe « SPOILER ZONE » jusqu’au  « OVER » et reprend ta lecture tranquillement …
Retrouve moi sur Facebook juste làet aussi sur Instagram !

EN BREF :
Pourtant amateur des films Marvel, la régularité de sorties des films du M(arvel) C(inematic) U(nivers) m’avait presque fait oublier l’arrivée de ce mastodonte cinématographique que représente Avengers 3. Devenu le film de plus chère de l’histoire de cinéma avec ses 485 millions de dollars de budget (soit 185 de plus que l’ancien lauréat du titre), il faut bien admettre que même si l’on s’intéresse de près ou de loin à l’univers Marvel, Avengers : Infinity War va faire jaser. 10 ans après la sortie d’Iron Man et le lancement du MCU, ce 19ème film réunit près de 20 superhéros contre 7 en 2012 pour Avengers premier du nom. Le bébé a donc bien grandi et il est temps de voir si ces mots (les 18 films) forment une oeuvre cohérente ou si ce ne n’est qu’un charabia (de personnages) sans aucun sens.

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche

LE PITCH :
Tapis dans l’ombre depuis des années, Thanos décide enfin d’œuvrer lui-même pour récupérer les 6 pierres d’infinités qu’il convoite plus que tout. Une fois réunies, ces artefacts octroient à son possesseur une puissance suprême quasi invincible puisqu’elles lui offrent la maitrise de l’espace, de la réalité, du pouvoir, de l’esprit, du temps et de l’âme. Face à cette menace inédite, ce n’est plus seulement la Terre qui est concernée mais bien toute la galaxie …

ALORS CA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Un Marvel unique

Depuis la sortie du premier Avengers il y a 6 ans, ce regroupement des superhéros est un événement unique en son genre au sein de la fresque qu’a créé le MCU. Symbole des 10 ans de ce projet monstrueux, Avengers : Infinity War se devait de rassurer son public quant à ses enjeux et les chemins empruntés par son histoire. Après visionnage il ne fait aucun doute sur le fait que ce Avengers 3 se démarque de tous ses prédécesseurs en bien des aspects. Tout d’abord le cadre dans lequel se situe les différentes situations du film est majoritairement basé sur différentes planètes de l’univers. Ciao la planète bleue et les possibles ravages indirectement causé par l’équipe de Nick Fury, ici les enjeux s’exportent à des années lumières de chez nous.

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Le duo Stark Strange fonctionne très bien au final.

Côté scénario, Marvel prend enfin des risques et nous livre une histoire qui tient son spectateur en haleine. Un suspens dû à l’envergure du film qui promettait de faire disparaître quelques personnages clefs. Ainsi contrairement à un simple long-métrage « indépendant » du MCU, la doute de voir mourir un héros est bel bien présent à chaque affrontement. Un sentiment très peu présent dans l’univers Marvel depuis la création de cet arc narratif, et ça fait du bien !

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Deux personnages phares complètement secondaire de cet épisode de la série MCU.

On est un peu serré quand même non ?

En revanche après 18 films et une pléiade de héros introduit, il s’avère que le casting est presque trop important même avec 2h30 d’images. De ce fait certains personnages sont forcément mis en retrait à l’image de Black Panther, Captain America ou Black Widow. Une auto-sélection qui s’avère logique dans l’histoire et qui devient profitable à certains comme Docteur Strange, Spider-Man ou Les Gardiens de la Galaxie. Côté antagonistes, Il est regrettable que les généraux de Thanos n’aient pas été introduit dans d’anciens films. Très charismatiques visuellement, j’aurai aimé en voir plus les concernant …

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Si la course à la bataille est épique, ce n’est pas Black Panther qui sera le plus visible.

Quant à ce fameux big boss ever, il est indéniable que c’est le super méchant le plus réussi depuis longtemps (excepté Killmonger dans Black Panther et le Loki d’Avengers 1 qui n’est plus vraiment considéré comme tel). Une réussite vis-à-vis du personnage qui provient du fait que le film aurait totalement pu s’appeler « Thanos 1″ ou « Thanos & The Avengers » au vu de l’omniprésence constante de celui-ci. Néanmoins, le design du grand bonhomme est loin d’être extraordinaire et bien qu’il remplisse la case du « simple et efficace », j’aurai aimé avoir un méchant plus « inoubliable » à la manière d’un Voldemort … Un « problème » qui ne concerne pas directement le film au final puisque le personnage provient évidemment des Comics.

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Un travail très appréciable tant technique que visuel a été fait sur chacun des personnages.

Un GRAND film du MCU ?

Avec autant de poids sur les épaules, les frérots RUSSO (Captain America 2 et 3) n’avaient pas le droit à l’erreur. L’importance de ce film devait donc se ressentir jusque dans la mise en scènes des événements quitte à mettre de côté l’aspect humoristique si propre à tout l’univers. La notion dramatique est donc plutôt respectée et c’est une très bonne chose car certaines scènes se devaient d’être lourdes de conséquences. La fin étant « mémorable » pour diverses raisons, j’ai trouvé nonobstant que la musique, pourtant composée par Alan SILVESTRI (Ready Player One) manquait à son devoir d’accompagnement grandiose puisqu’elle n’est pas à la hauteur des événements. A mon sens, son travail est alterne entre le bon et le trop discret comme avec ce dernier morceau qui fait fausse note. Une composition plus suspendue, plus hors du temps, avec des violons par exemple voire même une simple voix type péplum aurait été vraiment la bienvenue.

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Concernant Hulk ? Le respect est mort.

Pour en revenir à l’humour qui m’avait dérangé en raison de sa trop forte dose dans Thor : Ragnarok, ce n’est pas le cas avec Infinity War. Le juste milieu est trouvé, les vannes sont drôles et pour une fois distillées à des moments qui s’y prêtent réellement. Un vrai soulagement je dois dire.

SPOILER ZONE
Il fallait bien y venir… Thanos est réellement ultra puissant et c’est donc plaisant et surtout logique, de voir les Avengers complètement inefficaces face à lui. Je reste persuadé que les histoires les plus belles et les plus marquantes sont les plus tristes. Cette fin est donc superbe et nous laisse tous bouche bée. Côté personnages, je suis assez circonspect devant le traitement réservé à Hulk. Totalement absent du film (oui oui la bande annonce montrait un plan inexistant du montage final) puisque Banner ne se transforme jamais, il devient la risée des Avengers. Transformé en crétin de base, il sert de running gag à plusieurs reprises de manières efficaces certes, mais c’est tout de même Bruce Banner ! Un scientifique très intelligent co-créateur de Vision ! Alors déjà que j’ai toujours eu beaucoup de mal vis-à-vis de sa pseudo romance avec Natasha Romanoff, après ça je n’y crois plus du tout.

Mention spéciale pour Groot qui n’est pas complètement inutile dans le film avec le don de son bras pour créer la hache de Thor. Une scène que j’ai beaucoup aimé au milieu d’une séquence sympathique mais sans grand intérêt où Peter DINKLAGE nous fait son petit coucou. On en retiendra surtout que c’est la première fois que le plus célèbre des nains devient aussi grand… Une belle idée malgré tout.

Enfin je dois bien avouer que l’énervement de Quill face à Thanos malgré les avertissements de ses amis est beaucoup, beaucoup trop facile et illustre une cruelle feignantise en termes d’écriture. En revanche je ne peux que féliciter le travail réaliser sur les améliorations des capacités et/ou costumes des Avengers à l’instar de Spider-Man et ses bras araignées, Thor et sa hache ou encore Strange et ses sortilèges toujours aussi beaux (bien qu’un peu incompréhensibles et douteux parfois)
OVER

Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche
Thanos est parfait mise à part son design que j’aurais aimé plus… remarquable.

 

AVEC DU RECUL …
Avengers : Infinity War
est donc une mission réussie pour Marvel. A chaque réunification des Avengers, le cours de l’histoire MCU a radicalement changé. Infinity War et l’arrivée de Thanos ne dérogent pas à la règle bien au contraire puisqu’ils bouleversent complètement ce qui s’est érigé dans cet univers ces 10 dernières années. Bien loin d’être une banale réunion de famille contre le grand méchant loup pour un simple coup marketing, Avengers 3 se veut complètement différent des 2 précédents en proposant une histoire bien plus centrée sur son grand méchant et ce qu’il représente que sur les Avengers que l’on connaît déjà bien, voire très bien. Avec une fin culottée qui m’a totalement séduit, je m’avoue très curieux face à la suite des événements et croise les doigts pour que cette prise de risque soit assumée jusqu’au bout… Ou en partie tout du moins.

PS : Oui, il y’a une scène post-générique dans Avengers : Infinity War.

note Avengers : Infinity War critique avec du recul film blog avengers 3 affiche

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)