PRÉAMBULE : Cet avitique ne contient aucun spoiler, tu peux lire tranquille … Retrouve moi sur Facebook juste làet aussi sur Instagram !

EN BREF :
Première réalisation pour l’un des acteurs et humoristes les plus connus de l’hexagone, j’ai nommé Franck DUBOSC. Si c’est sans conteste son personnage de Camping qui a fait de lui un des acteurs phare des comédies françaises, DUBOSC est un personnage unique en son genre qui peut rassembler autant qu’il divise à l’instar d’un certain HANOUNA. A 54 ans et après avoir porté le slip de Patrick Chirac à 3 reprises il décide d’écrire son propre scénario tout en assurant sa réalisation et jouant le rôle principal. Après le même exercice opéré par Dany BOON avec sa Ch’tite Famille, c’est donc au tour du plus « narcissique » de nos humoristes de se prêter au jeu…

LE PITCH :
Serial-séducteur, Jocelyn est au sommet de sa carrière professionnel et fière célibataire. Lassé de sa propre personne, il s’invente une vie différente pour chacune de ses conquêtes jusqu’à faire croire qu’il est une personne handicapé. Mais lorsqu’il se fait prendre à son propre jeu, face à une vraie personne dans cette situation prénommée Florence, les règles du jeu sont subitement modifiées…

Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique


ALORS CA DONNE QUOI CT’HISTOIRE ?

Une comédie solaire et réfléchie

Pour une première réalisation, DUBOSC parvient à mettre en valeur sa protagoniste d’une bien belle manière. En plus d’un jeu calme et touchant, LAMY est tout simplement rayonnante dans son personnage. Tout le monde debout nous donne ainsi presque l’impression d’être un film en l’honneur de l’actrice… or l’idée va plus loin, DUBOSC cherche à montrer aux gens à quel point même si la vie a souhaité les garder assises, ces personnes sont bien plus grandes que de nombreux valides. Dans le film, Jocelyn en est l’illustration parfaite. Menteur à longueur de journées, il cache au fond un manque de confiance en lui, en sa propre personnalité, et n’assume pas vraiment ce qu’il est malgré sa réussite et son argent. A contrario, Florence s’assume complètement et n’a pas peur du regard des autres. C’est une femme forte, tant physiquement avec ses compétitions de tennis, que mentalement après avoir surmonté une trahison lors d’une précédente histoire d’amour.

Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique
Alexandra LAMY est rayonnante du début à la fin.

L’handicape doit-il vraiment être un rôle ?

Voilà une question qui n’est pas propre à ce film mais qui en englobe beaucoup d’autres. Même si le type d’handicape empêche ou complexifie parfois le tournage d’un film, la mobilité réduite n’influe en rien sur la qualité ou non d’un acteur. Dans cet optique je trouve que faire appel à une réelle actrice en fauteuil aurait été un vrai plus pour le long-métrage, donnant alors à l’histoire un écho bien plus puissant. Le film ne tombant à aucun moment dans le pathos, faire ce choix n’aurait été à mes yeux que bénéfique en plus d’être un pari osé… trop semble-t-il ?

Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique
La relation des deux personnages s’avère être plutôt bien gérée.

Un premier film réussi

Pour M. DUBOSC, il aurait été facile de faire une simple comédie parodique sur son personnage de séducteur qu’il interprète déjà régulièrement sur scène. Au lieu de ça, il nous offre un film avec de nombreux extérieurs esthétiques ainsi qu’une mise en scène sympathique à l’image du dîner sur la piscine et de son magnifique plan zénithal. En revanche, j’ai été un peu déçu par la fin de l’histoire qui en plus d’une une crédibilité assez faible, se laisse justement aller dans la facilité. Une chose que le film évite tout le long de son sa narration comme je l’évoquai plus haut. C’est bien évidemment peu dérangeant somme toute, mais légèrement dommageable.

Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique
Cette scène une vraie réussite.

Enfin, mention spéciale à Elsa ZYLBERSTEIN qui est à mon sens la meilleure actrice de ce film avec un personnage formidable et attachant.

Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique
Un personnage presque trop discret !


AVEC DU RECUL …

Tout le monde debout, premier film de Franck DUBOSC, s’avère être une jolie surprise. Son histoire est séduisante par la forme, avec la beauté et la constante mise en valeur du personnage d’Alexandra LAMY, mais aussi par le fond avec des messages forts perceptibles en seconde lecture. L’humoriste réalisateur ne tombe pas dans les pièges d’une comédie facile et tire larmes face à un sujet plus ou moins délicat mais parvient à créer des personnages attachants et intelligents, tout en véhiculant un message fort que je résumerais de cette manière : avec des jambes qui ne fonctionnent pas, un esprit ne fait que courir plus vite !

note Tout le monde debout critique avec du recul blog avitique
Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)