PRÉAMBULE : Si tu lis ces mots c’est que tu as vu ce nouveau Star Wars (ou n’en as rien à foutre d’être spoilé, c’est une éventualité respectable). Si tu désires lire d’abord mon avis sans spoiler, c’est juste ici . Sinon, je t’invite à lire directement ci-dessous ce que j’ai aimé ou moins aimé, le tout en version 100% spoiler.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog


Des héros qui gagnent en profondeur, mais pas tous…

Commençons sans tarder avec l’évolution des personnages que j’évoquais déjà dans ma critique sans spoiler. Kylo Ren, interprété par un Adam DRIVER qui gagne encore en prestance, a sans aucun doute la plus nette évolution du film. Mais outre le résultat, c’est surtout la manière dont il se construit qui est pour moi vraiment intéressante à suivre. Toujours aussi troublé et incertain au début, il va littéralement basculer du côté… obscur donc. Une évidence pas si certaine que ça après tout car Rey avait presque plus de potentiel de s’allier à ses points de vue que l’inverse au final. Leur relation est d’ailleurs très intéressante à suivre car que ce soit l’un ou l’autre, la situation les dépasse et ils ne savent quoi faire, ni vers qui se tourner. Snoke dénigre sans cesse Kylo, et Luke repousse perpétuellement Rey. Côté mise en scène, le visage de Rey est régulièrement coupé en deux entre l’éclairage d’une lumière comme le soleil ou le feu, et l’obscurité de l’autre côté. Ce procédé se retrouve également chez Ben Solo ou l’ombre sur son visage se fait plus importante. Cela se perçoit donc lors de leur communication à distance, mais lorsqu’il se retrouve dans l’ascenseur pour rencontrer Snoke, la lumière vacille alternant la lumière et le noir… reflétant alors les doutes des deux personnages réunis. Cela rejoint mon idée selon laquelle JOHNSON tente sans cesse de nous perdre. Les décisions des personnages et leur avenir sont sans cesse brouillés afin de créer la surprise. J’en viens maintenant à Pau qui gagne en profondeur dans cette suite en nous montrant son courage et sa témérité un peu irréfléchie parfois. En revanche, l’Amiral Holdo (Laura DERNJurassic Park) qui lui fait face arrive un peu trop comme un cheveu sur la soupe car, absente du VII, elle décide de ne pas révéler son plan à Pau pour une raison totalement inconnue de tous.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
Laura DERN – Holdo – reste inutilement énigmatique.

Toujours concernant les personnages, j’aimerais savoir pourquoi Gwendoline CHRISTIE aka le Capitaine Phasma, a été castée. À quoi sert ce personnage ? Que ce soit dans l’épisode VII ou VIII qui amène sa disparition au travers de sa seule scène intéressante en deux films, je n’ai toujours pas saisi son utilité. D’autre part, si Rey et Ben Solo évoluent, Finn (John BOYEGA) est pour moi celui qui stagne le plus. Son désir de fuite au début de l’histoire témoigne une nouvelle fois de son manque de courage et son début de romance avec Rose est peu crédible et assez platonique. Heureusement si eux ne captivent pas notre attention, leur environnement s’en charge tout au long de leur voyage.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
L’aventure parallèle du duo rebelle m’a totalement séduit malgré toutes les critiques qu’elle reçoit.

C’est d’ailleurs un grand reproche fait à ce Star Wars, « La mission de Finn et Rose est totalement inutile et ne mène à rien ». Je ne suis pas aussi catégorique sur la question car je trouve au contraire que cela montre que les héros peuvent aussi échouer. Chose qui constitue une première pour l’actuelle octalogie car jusque-là toutes les missions périlleuses de la Rébellion contre l’empire réussissaient de justesse, mais sans surprise à force, elles réussissaient. Ici contre toute attente, les deux rebelles se font duper par un égoïste brigand de l’espace. Si la mission échoue dans sa finalité, le casino sur la planète Canto Bight et son atmosphère qui s’en dégage m’a réellement plu. Si d’aucun se plaignaient de retrouver une copie de La Cantina de Tatooine dans l’épisode VII, on découvre ici un tout nouveau lieu très travaillé. La rencontre avec les falthiers et le traitement qui leur est réservé nous présente également la distraction à laquelle s’adonne les clients du lieu. Quant à la course-poursuite de Rose et Finn dans la nuit étoilée, elle est tout simplement stimulante à voir. Je ne trouve donc pas que cette séquence soit si ennuyeuse et inutile que ça ! Alors certes ils échouent… mais et alors ?! Pour une fois qu’une mission ne réussit pas dans un Star Wars ! Néanmoins, le fait qu’ils s’en sortent aussi facilement après que tout explose lorsque le vaisseau de l’Amiral Holdo percute celui du Premier Ordre… c’est un peu too much. J’ai d’ailleurs pensé que Finn allait y passer à ce moment-là, puis non… puis une nouvelle fois dans un sacrifice génial ! Puis non…

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
Malgré son superbe costume, Phasma est un beau loupé.


Bébêtes et interrogations

Si les falthiers sont donc visibles un long moment à l’écran, ce n’est pas la nouvelle espèce que l’on découvre dans ce nouvel opus. Les renards des glaces de Crait, Les protectrices d’Ach-To, ou encore les désormais célèbres PorgsLes Derniers Jedi ne manque pas d’étendre le bestiaire de l’univers à l’écran. Si je trouve ces apparitions fort sympathiques, on peut malgré tout y voir la patte Disney et son intention évidente de produits dérivés en tous genres. Cependant, je ne crache pas dans la soupe car découvrir de nouvelles espèces et un univers toujours plus riche constitue un des intérêts de Star Wars. Quant à une créature légèrement plus connue du nom de Yoda, son apparition amusante mais peu utile n’est là que pour satisfaire les amoureux de la version originale marionnette du Jedi vert.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
Les protectrices sont pour moi les créatures les plus géniales du film.

J’aborde maintenant l’étrange trou noir représentant le côté obscur de Rey qui, lorsqu’elle s’y engouffre, est en proie à d’intrigantes hallucinations. Une séquence troublante qui me surprend dans l’illustration « terre-à-terre » de ce côté de la Force. À quel moment peut-on basculer, au sens littéral, du côté obscur ? Et quelles sont les conséquences au final pour Rey ? Car Luke est presque tétanisé quand il la voit faire ça… puis peu de temps après, plus rien. Assez étrange … A propos de Luke d’ailleurs, son impossibilité de se pardonner pour son erreur avec Ben est plutôt bien traité je trouve. Quant à sa mort… elle m’a légèrement surpris car assez soudaine. Pourquoi maintenant ? On dirait que c’est plus pour se débarrasser qu’autre chose… Bien que poétique, sa solitude à ce moment-là ne rend pas vraiment hommage au personnage le plus culte de la saga. Concernant sa sœur, je félicite pour une fois le trailer qui nous faisait croire qu’elle allait réellement être tuée par son fils Ben. Contre toute attente, elle revient dans une séquence légèrement exagérée, mais qui peut être crédible grâce à son lien avec la force.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
Adam DRIVER et son Kylo Ren gagne en profondeur et reste le personnage le plus intéressant de cette trilogie.


Détruire pour mieux reconstruire ?

Comme tu l’as sûrement remarqué, l’épisode 8 ne fait pas copain-copain avec le travail d’ABRAMS dans le 7ème. Quoi de plus marquant de Luke qui jette derrière lui le sabre que lui tendait Rey … Si cela peut-être amusant, je trouve néanmoins que cette scène démonte totalement le grand final du Réveil de la Force. Même si ce traveling final était bien trop long, cela n’empêche pas que la trilogie doit se soutenir et former une unité, et non pas se déconstruire de film en film. Car dans ce cas-là, l’épisode IX ou ABRAMS retrouve la réalisation va pouvoir lui aussi jouer à cette petite guéguerre inutile.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog
Peu importe les critiques qu’on peut lui faire, j’ai tout simplement été comme un gosse devant ce nouvel épisode… Conclusion ? Ça fonctionne.

Par ailleurs, la mort de Snoke n’est pas sans faire réagir. L’être décrit comme le plus puissant de cette nouvelle trilogie, réduit à mourir si vite ! Culoté c’est sûr, mais très bien amené par la séquence qui nous laisse sur le … littéralement lorsqu’on la découvre. Le combat qui s’en suit est plutôt intéressant puisque c’est certainement l’unique fois où Kylo et Rei se battront côte à côte. Mais, en ce qui concerne le Suprême Leader au charisme et passé plus qu’intriguant, on ne saura donc rien de plus et son passage dans l’histoire ne marquera personne…

Que peut-on envisager pour la suite ?

Avec quasi aucune formation, Rey surpassait déjà Kylo Ren dans l’épisode VII. Une nouvelle fois dans leur confrontation, elle lui tient tête sans trop de soucis… Ainsi, on peut légitimement se demander si l’ultime combat entre le bien (Rey) et le mal (Kylo) comme à l’accoutumée dans Star Wars, possède vraiment un intérêt et un suspens dans ces circonstances. J’espère donc que Kylo Ren va parfaire sa maîtrise de ses pouvoirs maintenant que son appartenance au côté obscur ne fait plus aucun doute.

Star wars 8 Affiche les derniers jedi critique sans spoiler avec du recul blog

Par ailleurs, cette affiliation à la force possible pour presque tous reste en suspens. Si elle résulte implicitement de la montée de l’individualisme dans la société et de cette mode du « crois en tes rêves, bats toi et tu y parviendras… si tu veux, tu peux » … la possibilité de trouver la force en presque tout le monde abîme je trouve ce concept d’être si particulier et légendaire qu’est le Jedi. Quant à Léia qui est donc toujours en vie, que va-t-il se passer pour elle ?

AVEC UN PEU PLUS DE RECUL …
En bref, même si ce 8ème épisode fait couler sans surprise beaucoup d’encre, je reste satisfait du travail de JOHNSON qui propose un film marquant et surprenant dans ses choix malgré que certains soient discutables. Accompagné par la musique de WILLIAMS qui sonne un peu trop Harry Potter parfois mais reste séduisante, ABRAMS a donc désormais à nouveau cette fameuse épée au-dessus de la tête avec deux films qui se querellent davantage qu’ils ne se complètent… Une situation complexe pour le grand final mais je garde la force de l’espoir ! Affaire à suivre …

Découvre ici mon avitique du film sans spoiler

Star wars 8 les derniers jedi critique sans spoiler avitique avec du recul

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram et Facebook afin de garder un œil sur mon actualité !


(Pour rappel, mon avitique est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)