PRÉAMBULE : Qu’est ce qu’un ADR ? Signification : Avec du retard. Il s’agit d’une catégorie d’article (autre que mes avitiques) qui a pour but de traiter des films sortis en salle depuis un certain temps, et que je n’ai pu voir lors de leurs sorties. Voici donc l’ADR, qui est en quelque sorte un mini-avitique, où je te propose mon avis sur des films que j’avais à cœur de visionner et commenter …

Grave critique avec du recul blog avitique
Son regard …


C’EST QUOI TON EXCUSE ?
Sorti en mars 2017, GRAVE arrivait dans une période où je n’ai pu me rendre un grand nombre de fois au cinéma. De surcroît la très (trop) faible distribution du film en France ne m’a pas aidé du tout et je me demande même s’il a été proposé autour de chez moi. Ainsi, je rattrape mon retard sur un film qui a beaucoup fait parler de lui et qui en effet quoi qu’on en pense, vaut le détour…

VERDICT ?
Film dramatico-horrifique, je n’avais lu le résumé qu’en diagonale à tel point que c’est en découvrant le film que je me rappelais au fur et à mesure de ce que j’avais lu. Interdit au moins de 16 ans en France et au moins de 18 aux Etats Unis, la création franco-belge de la réalisatrice et scénariste Julia DUCOURNAU n’est pas destinée au grand public. De plus, je trouve qu’il ne doit pas être décrit ou annoncé simplement comme un « film d’horreur », car bien souvent dans l’horreur que l’on connaît aujourd’hui, ces mots définissent un genre différent de celui présent dans GRAVE.

399223.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxGrave critique avec du recul blog avitique
Le rouge …

La dimension psychologique et métaphorique proposée par la réalisatrice est largement plus poussée que dans un « simple » film d’épouvante. Pour faire court, nous suivons la rentrée de Justine (Garance MARILLIER) à l’école de vétérinaire ou sa sœur Alexia (Ella RUMPF) a passé sa 1re année lors de la promotion précédente. Mais en tant que surdouée, arriver à 16 ans dans un monde si étrange pour elle composé des incessantes séances de bizutages, de la découverte d’une vie étudiante ou alcool, sexe et questions sur soi-même se mélange … Le tout va littéralement révéler à Justine la personne qu’elle est vraiment au fond. En d’autres termes, un goût prononcé pour le cannibalisme (Tmtc le jeu de mots).

Grave critique avec du recul blog avitique
Traiter le sujet dans un environnement tel qu’une école de vétérinaire est d’autant plus perturbant. On ne pouvait pas choisir mieux comme cadre.

Comment parler de GRAVE sans évoquer les couleurs de ce film. Ou plutôt LA couleur car comme l’annonce l’affiche, le rouge et les couleurs très chaudes telles que le jaune foncé sont ultra abondantes tout au long de l’histoire. Qui dit cannibalisme dit forcément viande, et qui dit viande dit sang, donc… rouge. Une couleur qui évoque également le désir, la passion charnelle… le Rouge est la couleur maitresse du film à tel point que le mot est composé de 5 lettres, tout comme GRAVE/ROUGE. C’est poussé certes, mais intéressant à remarquer…  En bref, le traitement des couleurs pour DUCOURNAU est ultra important et c’est certainement l’un des éléments les plus réussis du film, car ce n’est pas seulement la couleur qui marque mais la source également. Souvent, s’est via des néons qu’elle provient, créant ainsi une ambiance particulière, c’est-à-dire à la fois chaude et austère, incommode … Un peu à la manière de Spring Breakers d’Harmony KORINE (2013). J’ai également totalement adoré une scène dont je ne sais pas si l’idée vient à 100% de la réalisatrice ou si cela s’est déjà fait chez les bizuts …mais en termes de mise en scène c’est juste top. Deux étudiants se voient recouvrir entièrement de peinture, l’un de bleu et l’autre de jaune, puis ils sont enfermés dans une pièce avec pour consigne « Ne ressortez que lorsque vous serez vert ». Sans rentrer dans les détails, j’ai trouvé cette scène géniale.

Grave critique avec du recul blog avitique
La relation avec sa sœur est très particulière. On les pense parfois proche et en réalité le film nous montre qu’elles ne le sont pas. La scène la plus explicite est lorsqu’elles jouent à la console ensemble (à moins d’un mètre d’écart) et aucun plan ne les cadres, ensemble …

Par ailleurs, la représentation de son évolution et de la découverte de l’attirance physique de l’autre s’illustre au travers de son envie de plus en plus profonde de goûter à la chair humaine. Et oui le fameux plaisir de la chair prend ici tout son sens… (LOL). Connaissant le personnage on devine facilement au bout d’un temps que l’envie de l’autre chez elle n’est pas uniquement sexuelle, mais également par désir de chasse. L’aspect bestial est ainsi clairement évoqué notamment lors de sa première relation sexuelle, mais aussi lorsqu’elle accompagne sa sœur au bord d’une route en attente d’une proie… Cela évolue presque en une certaine forme de zombification notamment lors de la vidéo qu’elle découvre le lendemain de sa soirée houleuse…

Pour finir, je souligne la performance de Garance MARILLIER qui est assez hallucinante dans son rôle, ne serait-ce qu’au travers de son regard.

GRAVE Garance MARILLIER critique blog avec du recul
Les néons ne sont pas une sources de lumières totalement rassurantes.


EN SOMME
, je n’attendais absolument rien de GRAVE et l’aspect si perturbant du film ne me donne pas vraiment envie de le revoir de sitôt. Mais d’un point de vue purement cinéma, le travail de DUCOURNAU est juste dingue et tout au long du visionnage, je n’ai pas pu m’empêcher de lâcher un bon nombre de « Mais Whaaaat », car le film fait réagir ! Et c’est là l’intérêt d’un film après tout. À 33 ans, la réalisatrice nous promet de grandes choses pour l’avenir avec un premier essai si « ouf ». On ne peut que la féliciter pour son travail qui n’a pas été sans embûches, c’est certain (Cf : voir le nombre de partenaires au début du film), et l’encourager dans ses ambitions, ça vaut le coup.

Même si le film est un délire et que tu n’es pas vraiment « cinéma de genre », ce qui est mon cas car je n’aime pas fondamentalement le film mais c’est juste « wooh » … GRAVE mérite à 100% d’être goûté avant de dire : je n’aime pas …

MA NOTE : 8,75/10

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram afin de garder un œil sur mon actualité ! Clique ici pour y faire un tour…


(Pour rappel, mon ADR est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)