PRÉAMBULE : Qu’est ce qu’un ADR ? Signification : Avec du retard. Il s’agit d’une catégorie d’article (autre que mes avitiques) qui a pour but de traiter des films sortis en salle depuis un certain temps, et que je n’ai pu voir lors de leurs sorties. Voici donc l’ADR, qui est en quelque sorte un mini-avitique, où je te propose mon avis sur des films que j’avais à cœur de visionner et commenter …

Planétarium critique avitique avec du recul blog avec du retard
Sorti (depuis) le ; 16 novembre 2016

C’EST QUOI TON EXCUSE ?
Pouvant être rangé dans la catégorie dit des « films de genre », sa distribution dans les cinémas en fut évidemment affectée. Cela ajouté aux nombreuses autres sorties du même mois tel que Les Animaux Fantastiques, Tu ne tueras point ou encore Doctor Strange … Bref, une addition d’éléments qui m’ont poussé à faire l’impasse sur le film de Rebecca ZLOTOWSKI.

VERDICT ?
C’est sans aucun apriori que je découvrais le début de Planétarium tant il était passé inaperçue aux yeux du grand public. 1h48 plus tard le film me laisse plus que sur ma faim. Un effet peut être causé par le type de film proposé par la réalisatrice française qui ne ciblait qu’un public averti. Cependant, beaucoup trop d’éléments restent très flous pour comprendre vraiment ce que veut nous raconter le film. Les sœurs Laura et Kate (Natalie PORTMAN – Lily-Rose DEPP) sont plutôt attachantes au travers de leur relation et le duo d’actrices ô combien talentueuses fonctionne.

Planétarium critique avitique avec du recul blog avec du retard
Natalie PORTMAN et la jeune Lily-Rose DEPP sont parfaites.

Néanmoins, l’absence de background fait cruellement défaut dans notre intérêt pour ces deux jeunes médiums. Par ailleurs, j’ai tout au long du film cherché à comprendre clairement ce que souhaitaient les deux protagonistes, en vain. Se déroulant dans les années 30, le producteur du nom d’André Korben décide de les engager afin de réaliser le premier film qui montrera de véritables phénomènes paranormaux. Hormis ce personnage extravagant, joué par Emmanuel SALINGER, qui nous expose clairement ses ambitions via son projet de film innovant, les autres restent un véritable mystère.

Planétarium critique avitique avec du recul blog avec du retard
Personnage assez atypique interprété par E. SALINGER.

D’autre part, je trouve aussi très regrettable que l’histoire ne s’intéresse pas davantage à Kate qui est tout aussi intéressante que sa sœur ainée, quand bien même elle s’appelle en réalité Mme PORTMAN. La sexualité semble aussi être un tabou pour Laura mais cela n’est pas justifié et ne fait qu’accentuer nos interrogations face à son personnage. En revanche, ZLOTOWSKI réussit, par l’intermédiaire de tous les doutes qu’elle sème dans nos esprits, à nous transmettre les sentiments d’inconfort et d’absence de repère présents chez les deux filles face à cette nouvelle vie.

Planétarium critique avitique avec du recul blog avec du retard

EN SOMME, Planétarium nous promet un beau rêve à la vue de son affiche et son casting impeccable (outre le sur jeu parfois critiqué de SALINGER) … Si ZLOTOWSKI désire aborder un un peu trop large éventail de sujets en même temps (l’innovation au cinéma , la montée de l’antisémitisme, le paranormal…), elle ne réussit pas à nous faire comprendre ce qu’elle veut clairement évoquer et traiter en profondeur. Le rêve et la réalité sont très lié tout au long de l’histoire, à tel point que l’on peut parfois se demander si ce monde est bien réel (neige fait de plumes et ciel étoilé en peinture…). L’ennui est omniprésent et notre attention à leurs histoires s’égraine à chaque minute du film. Une proposition qui gagnerait à être retravaillée car au fond, Planétarium aborde une histoire plutôt intéressante.

MA NOTE : 4,5/10

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram afin de garder un œil sur mon actualité ! Clique ici pour y faire un tour…


(Pour rappel, mon ADR est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)