PRÉAMBULE : Qu’est ce qu’un ADR ? Signification : Avec du retard. Il s’agit d’une catégorie d’article (autre que mes avitiques) qui a pour but de traiter des films sortis en salle depuis un certain temps, et que je n’ai pu voir lors de leurs sorties. Voici donc l’ADR, qui est en quelque sorte un mini-avitique, où je te propose mon avis sur des films que j’avais à cœur de visionner et commenter …

L'odyssée Avec du recul critique avitique avec du retard
Sorti (depuis) le : 12 octobre 2016

C’EST QUOI TON EXCUSE ?
Pierre NINEY
étant à mes yeux le meilleur acteur français en activité, il était logique pour moi que je me rendrais au cinéma voir le nouveau film de Jérôme SALLE. Malheureusement, je n’ai pas pu saisir cette occasion. Six mois ont passés et malgré tout il aura sa place d’honneur sur mon blog puisqu’il inaugure la création d’une nouvelle catégorie d’article : Les ADR !

VERDICT ?
Réalisateur des Largo Winch, SALLE rend ici hommage à l’incroyable vie du Commandant COUSTEAU. Accompagné de son équipage, son navire et surtout sa famille lors de ses nombreuses expéditions maritimes, le film nous expose les enjeux qui ont rythmés ses expéditions à l’image de ses inventions, ses films ou encore son engagement pour l’environnement.

L'odysée avec du recul blog avitique avec du retard

Le film nous berce tel la Calipso sur la houle de la mer durant toute sa première partie, soit pendant environ 1h. Longue berceuse … Introduisant les relations entre Jacques COUSTEAU (Lambert WILSON), ses deux fils Jean-Michel (Benjamin LAVERNHE) et Philippe (P. NINEY) et sa femme Simone (Audrey TAUTOU), l’histoire nous fait découvrir la passion famliale pour l’exploration maritime. Attachant avec notamment l’enfance des deux fils COUSTEAU brillamment interprétée par de jeunes acteurs, cette première (longue) partie flirt avec l’ennui. Mais comme si l’effet était maîtrisé, l’histoire devient soudainement plus attrayante et dissipe cette sensation aussi vite qu’elle était apparue.

L'odysée avec du recul blog avitique avec du retard

Outre le fait que Pierre NINEY ressemble presque plus à Jésus qu’à un marin-réalisateur à la fin du film… je ne peux que saluer le talent de chacun des acteurs présents puisque WILSON colle parfaitement au commandant de la Calypso et TAUTOU, bien que plus discrète, maîtrise ce genre de rôle de bout en bout.

L'odysée avec du recul blog avitique avec du retard

Par ailleurs, si le film prend parfois trop son temps sur des futilités, il ne le prend pas assez sur d’autres éléments clefs de l’histoire qui auraient dû être davantage développés. Je pense notamment à la rupture entre Philippe et son père qui survient subitement ou encore le changement radical de point de vue de Jacques vis-à-vis de la sauvegarde de l’environnement.  Deux revirements majeurs de l’histoire qui sont à mes yeux, bien trop vite amenés et imposés comme tels aux spectateurs.

L'odysée avec du recul blog avitique avec du retard

EN SOMME, L’odyssée est un bel hommage émouvant à la vie de l’inventeur du scaphandre autonome. Bien que très certainement enjolivé, l’histoire de sa vie au travers de ce film nous propose de belles séquences sous-marines et en antarctique. Même si le scénario n’est pas des plus brillant, les acteurs sont tous remarquables et maintiennent le bateau à flot du début à la fin. Enfin, le commandant COUSTEAU et son défunt fils seraient j’en suis sûr, qu’importe le résultat, heureux de voir un tel film sur leur vie et leurs idéaux. Car in fine, le message véhiculé par l’océanographe et J. SALLE est en tout point identique et transparaît dans la réplique de Lambert WILSON…

« Il y a plus de trente ans j’ai découvert un nouveau monde. J’ai voulu le conquérir alors qu’en fait il fallait le protéger »

MA NOTE : 6,75/10

Merci pour ton intérêt à mon blog !
N’hésite pas à t’abonner à celui-ci en cliquant sur « suivre » afin d’être alerté par mail de la parution de mes articles ! Tu peux aussi me suivre sur Instagram afin de garder un œil sur mon actualité ! Clique ici pour y faire un tour…


(Pour rappel, mon ADR est totalement subjectif ! C’est pour cela que je vous invite vivement à me donner le vôtre en commentaire… Ou tout simplement discuter du film, voire me montrer que j’ai tort !)